ORGANISER SES REPAS : LE GUIDE ULTIME

Bonjour les chefs, vous avez été très très nombreux à être présent pendant le direct du youtube live, et je vous remercie beaucoup beaucoup. Quand au replay, vous êtes aussi très très nombreux à le regarder, c’est vraiment top 🙂

Du coup Marina du site accrodubudget.com, qui est ma partenaire sur cette événement, a fait un super résumé écrit. Merci à elle ! Du coup j’ai repris son article :-). Tout ce qui est écrit ce-dessous c’est elle qui l’écrit et les belles images c’est elle aussi 😉

planifier-repas-guide-ultime

Combien de fois par semaine vous posez-vous la question « qu’est ce qu’on mange » ? On a beau avoir à disposition des millions de recettes grâce à internet, tous les ingrédients possibles et imaginables grâce aux multiples magasins, cette question nous rend la vie compliquée entre 18h30 et 19h00 !

Avec Charline, du blog Menu Hebdo, nous vous avons donné plusieurs pistes pour mieux organiser vos repas, lors de la webconférence du 22 septembre. Un récapitulatif s’imposait !

POURQUOI PLANIFIER SES REPAS ?

Si organiser vos menus vous intimide et vous fait peur de devenir psychorigide de l’organisation (le mardi c’est raviolis !), vous avez tout de même de nombreux avantages à vous pencher sur la question.

Cela permet de gagner du temps car vous ne vous posez plus de question. De plus, vous pouvez prévoir des plats faciles et rapides à cuisiner pour les soirs où vous manquez de temps.

Vous gagnez aussi du temps pour faire vos courses : vous allez à l’essentiel et vous n’avez pas besoin de faire des aller-retour dans les magasins.

Prévoir vos menus vous permet d’écouler vos stocks. Si une recette n’a pas été faite dans la semaine, il suffit de la reporter sur la semaine suivante. Idem s’il vous reste des ingrédients dans le réfrigérateur : vous pouvez prévoir le repas à élaborer en fonction de ce que vous avez.

Du coup, quand vous allez faire vos courses, vous achetez le nécessaire et vous évitez le sur-stockage et le gaspillage (le pack de yaourts périmés que l’on jette par exemple…)

Cela vous permet aussi d’équilibrer vos apports nutritionnels pour rester en meilleure santé. De la même manière, vous pouvez insérer des repas « light » quand vous avez prévu des recettes moins diététiques.

 

OÙ TROUVER L’INSPIRATION ?

Quand on fait une recherche Google avec la requête « recette de cuisine », on obtient plus de 15 millions de résultats. Difficile de faire son choix !

Heureusement d’autres moyens plus efficaces de trouver des idées !

Faire sa propre base de recette : on connait tous déjà des centaines de recettes, mais on se restreint souvent aux mêmes. Prenez le temps de faire une liste de toutes les recettes que vous aimez, qui sont assez faciles à faire au quotidien, vous aurez juste à piocher dedans pour établir vos menus.

Pinterest : les photos vous permettent de vous faire une idée plus précise qu’une simple recherche sur un moteur de recherche et vous pouvez vous abonner aux tableaux de personnes qui vous plaisent.

Menu Hebdo : le côté social et convivial de Pinterest, avec en plus la possibilité de planifier vos repas de la semaine. Moi j’adore !

Les blogs sont aussi un excellent moyen d’expérimenter de nouvelles recettes. Les blogueurs savent vous mettre l’eau à la bouche et vous donnent leurs astuces pour cuisiner au mieux.

Les magazines, livres de cuisine et émissions télévisées. J’ai eu un coup de cœur pour Jamie Oliver, avec ses livres « 30 minutes chrono« ,  « 15 minutes meal » et « Les bons plans de Jamie ». Ce chef a vraiment le don de transmettre son amour d’une cuisine simple, même pour les non-cuisiniers et qu’on peut faire au quotidien.

FAIRE ENCORE PLUS D’ÉCONOMIES

Je sais que je vous « vends » la planification des repas comme le moyen ultime de faire des économies. Au-delà de l’aspect organisation, il y a aussi d’autres sources d’économies sur le budget alimentaire :

Cuisinez : en limitant les produits industriels et en vous tournant vers les produits bruts, vous allez faire baisser le montant de votre caddie. Et vous allez vraiment, vraiment, gagner en qualité d’alimentation. Le goût et le sentiment d’être rassasié n’a rien à voir entre le fait-maison et l’industriel. Alors forcément qu’on ne peut pas forcément tout cuisiner soi-même (ou juste qu’on n’en n’a pas envie), mais vous n’êtes pas obligé de passer du tout industriel ou tout maison ! Vous pouvez décider de faire vos quiches lorraines vous-même mais avec une pâte brisée industrielle… si vous achetez beaucoup de plats préparés, vous pouvez commencer par en éliminer un ou deux de votre planning de la semaine.

Privilégiez les produits de saison : ils sont moins chers, moins polluants, favorisent l’économie locale (si vous les prenez chez un producteur local) et plus riches en nutriments pour les fruits et légumes.

Faites votre liste de courses : pour éviter les aller-retour au magasin et ne pas vous laisser tenter par les promotions pas toujours si utiles.

Vérifiez les compositions des produits : dans la liste des ingrédients, regarder l’ingrédient principal (c’est le premier de la liste) et le nombre d’additifs. Ne vous leurrez pas, si un produit n’est vraiment pas cher cela signifie soit qu’il est fait avec des matières premières de moindre qualité, soit que les intervenants ont été mal rémunérés…

Jetez un coup d’œil sur le rayon « Dates courtes » : pensez à éliminer un de vos repas si vous trouvez de bonnes occasions sur les produits dont la date limite de consommation approche.

Changez vos habitudes : le marché, les magasins bio ou magasins fermiers proposent souvent moins de choix donc de tentations ! Les supermarchés sont les professionnels pour faire augmenter votre ticket de caisse, en les évitant vous baissez la note.


DLC ou DLUO ?

La DLC – date limite de consommation : c’est la date jusqu’à laquelle vous pouvez consommer un aliment sans aucun risque pour votre santé (s’il a été conservé dans les bonnes conditions : une pièce de viande conservée à 25° durant 4 heures, forcément c’est moins bon !)

La DLUO – Date Limite d’Utilisation Optimum : c’est la date jusqu’à laquelle les qualités gustatives et nutritionnelles sont garanties. Un chocolat périmé sera moins bon, mais pas dangereux pour votre santé (sauf s’il est vert, soyez tout de même raisonnable !


S’ORGANISER POUR PLANIFIER SES REPAS

La règle de base, c’est de pouvoir faire sa liste de courses au moins la veille de partir se réapprovisionner, pas 20 minutes avant. Vous avez alors largement le temps de la compléter et d’être sûr de ne rien oublier. Et pour cela, vous devrez avoir déjà réfléchi en amont sur les menus.

planifier-repas-guide-ultime-citationVous avez alors deux solutions : soit vous programmez dans votre agenda une petite heure durant laquelle vous allez vous entourer de vos sources d’inspiration (votre base de recettes, Pinterest, des magazines) et établir menus et liste de courses une bonne fois pour toute, soit vous notez, au fil de la semaine, des idées de recettes et organisez tout cela avant de faire votre liste.

Demandez à votre famille ce qu’ils veulent manger ! En plus de vous donner des idées, cela vous évitera les remarques désagréables au moment de passer à table, du style « beurk, encore du choux-fleur »

Vous pouvez aussi mettre en place un vrai système d’organisation : le plan de menus. Vous définissez un thème par jour. Par exemple, le lundi c’est soupes, le mardi quiche, mercredi sera dédié aux gratins… et vous listez 5 à 6 plats par thème. Et voilà, vous avez là 6 semaines de menus !

S’ORGANISER POUR CUISINER

Vous avez prévu vos menus, vous avez tous les ingrédients sous la main, il ne vous reste que le plus plaisant : la cuisine ! Avant de lancer 3 cuissons en même temps, organisez-vous.Débarrassez et nettoyez (si ça n’est pas déjà fait) vos plans de travail pour avoir de la place, sortez tous les ingrédients, les ustensiles et la recette. Mettez vous en mode turbo !

Vous ne savez pas « vraiment » cuisiner ? Et bien, amusez-vous, expérimentez, testez ! Comme c’est en forgeant qu’on devient forgeron, c’est en éminçant qu’on apprend à émincer ! Une fois que vous maîtrisez la technique, c’est plus rapide de couper l’oignon au couteau (en pleurant) plutôt qu’au robot.

N’ayez pas « les yeux plus gros que l’horloge »  ! Si vous n’avez que 20 minutes pour cuisiner, ça n’est peut être pas le moment pour vous lancer dans un soufflé !

FAIRE DES REPAS QUI PLAISENT À TOUTE LA FAMILLE

Imaginez : vous avez cuisiné avec amour un gratin suédois (non, il ne vient pas d’Ikea…) et vous obtenez un « j’aime pas les anchois » «c’est pas bon »…

Une première astuce est de faire participer toute la famille à l’élaboration des menus.Demandez l’avis de tout le monde ! Un repas snack ? Ok, mais alors on fait un repas végétarien aussi pour équilibrer. Et que pensez-vous de tester la cuisine indienne ? Trouvez ensemble de nouvelles façons de cuisiner un aliment mal connu ou mal aimé. Par exemple, le chou-fleur peut se faire en gratin, en purée, mais aussi en beignet. Franc succès à la maison !

Faites cuisiner vos enfants ! Ils adorent nous aider, faire comme les grands, et s’ils sont assez grand pour faire le repas tout seuls, profitez-en pour leur laisser la cuisine et valoriser cette expérience.

Des moments en cuisine, c’est l’occasion rêvée pour savoir ce qu’on mange réellement, apprendre la saisonnalité des légumes, d’où vient le poisson pané, est-ce qu’on peut manger nuggets-purée à tous les repas… Et tant pis pour le ménage, un peu de farine sur le bout du nez ça fait rire tout le monde 😉

banniere-mail

Avec tous ces conseils, vous pouvez commencer à vous organiser différemment et faire de la préparation de vos repas un vrai moment de plaisir.

Mais l’organisation ça n’est pas inné. Et la planification des repas est une vraie problématique de nos jours avec l’abondance de produits, le manque de temps et de repères. La bonne nouvelle c’est que ça s’apprend ! Avec Charline, nous avons conçu une formation, un parcours sur 2 mois pour vous aider à inventer la cuisine qui VOUS correspond et gagner du temps et de l’argent. Planification, organisation, approvisionnement, économies… tous ces domaines seront abordés pour que vous puissiez vous les approprier et faire de vos repas un vrai moment de plaisir. La formation débute le 2 octobre, cliquez ici pour connaitre tous les détails.

Laisser un commentaire