Gérer les « non j’aime pas » « je ne mange pas ça » ….

Capture d’écran 2015-07-31 à 06.45.22

Aujourd’hui je vais aborder une question épineuse lorsque que l’on cuisine pour d’autres personnes que soit. Travaillant dans la restauration de collectivité je sais bien qu’il est difficile de satisfaire tout le monde.

La critique est facile.

Il m’arrive souvent d’être critiquée, une fois le repas servi, j’ai droit à des remarques comme « non pas ça », « moi je ne mange pas ça », « j’ai pas envie de manger ça », « tu sais bien que j’aime pas ça », « tes légumes la j’en ai marre »…. Biensûr parfois ces commentaires sont fondés car je n’ai pas eut le temps de faire à manger, ce qui arrive. Mais dans la majorité des cas ce n’est pas fondé.

Lutter contre la critique.

J’ai remarqué bien souvent que certaines réponses de ma part coupe court à la discution, je vais les lister :

  • Demander à la personne qui critique ce qu’elle aurait fait à votre place, de mieux, de différent.
  • Demander à la personne qui critique de vous dire ce qu’elle souhaite manger (mais pas une heure avant le repas, lorsque vous faites votre menu !) Bien siuvent vous n’aurez pas de réponse, alors vous pourrez dire que vous en avez parlé ensemble !
  • Expliquer pourquoi vous avez fait ce repas ce jour là : manque d’inspiration, denrée à finir (restes), vous avez eu envie de manger ceci ou cela (de vous faire plaisir) et vous n’aviez pas envie de faire deux menus, manque de temps

Un désaccord sur le menu, sur un repas est quelque chose qui mérite d’être discuté, débatu. Ce ne doit pas être un tabou qui finit en « de toute façon t’aimes rien » et « tu fais jamais rien de bon à manger ». Bien souvent c’est une seule personne qui décide tous les repas pour tout le foyer, je pense qu’il est nécessaire de faire participer tout le monde. Cela permettra de faire comprendre (et de faire accepter 🙂 ) vos contraintes : temps, équilibre alimentaire, manque d’idées, ne pas faire doublon avec les repas de la cantine…

J’espère avoir répondu à un de vos problème quotidien,si vous souhaitez partager d’autres expériences, d’autres solutions, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires.

 

Laisser un commentaire