Dites STOP aux « Je n’aime pas » !!!

Bonjour les chefs ! Comment ça se passe chez vous avec la diversité alimentaire ! Vous avez aussi droit aux « je n’aime pas » dès que vous sortez des ingrédients habituels ??

Je vous raconte mes avancées dans ce domaine, ma petite souris de laboratoire est Monsieur MenuHebdo !
Si vous avez d’autres astuces pour faire aimer et diversifier l’alimentation à votre famille, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires 😉

Cliquez ici pour voir la vidéo : « Dites STOP aux « Je n’aime pas » !!! « 

Capture d’écran 2017-02-16 à 10.29.28-min

Transcription texte de la vidéo

 

Régalez vous avec les aliments que les autres n’aiment pas !

J’ai testé cette attitude qui est de manger un plat (la soupe dans ce cas) alors que mon copain me disais ne pas aimer ! Oui pendant plusieurs moi j’ai mangé de la soupe devant lui et il n’en voulais pas, cela a duré plusieurs mois. Puis il a fini par craquer et me me demander un peu de soupe. Un autre jour il m’en a demandé un peu de plus… et ainsi de suite. Malheureusement c’était le printemps et je ne fais plus de soupe en cette saison. Mais à l’automne suivant, de lui même il m’a demandé de la soupe, avant même que j’ai acheté les premières courges !
Ce fut une belle première réussite, mais qui a mis beaucoup, beaucoup de temps !!!

Même si cela m’a demandé beaucoup d’efforts, je suis super contente qu’on partage ce plaisir de manger une bonne soupe faite maison ensemble.

 

Chercher ce qu’on aime pas dans un aliment

Se demander mais pourquoi on aime pas le caramel ? pourquoi on aime pas les endives? Vous voyez le lien entre le caramel et les endives??? Si si il y en a un, c’est l’amertume. Un caramel trop cuit devient amer, tout comme les endives lorsque l’on enlève pas le pied !
A partir du moment ou j’ai compris cela, j’ai compris pourquoi mon copain me disait qu’il n’aimais pas le caramel ni les endives ! Depuis ce jour là, je fais bien attention à ne surtout pas trop cuire le caramel et aussi à mélanger les endives dans une salade avec d’autres éléments qu’il aime, comme le comté et les noix !
Et voilà comment je suis parvenu à faire aimer les endives et le caramel à mon copain.
On peut aussi demander à la personne qui dit « je n’aime pas » de dire ce qu’elle n’aime pas ? Et la ça va devenir difficile à exprimer mais très intéressant. Est-ce la texture? Est-ce une des 4 saveurs qu’il ou elle n’aime pas ?

 

Éduquer les enfant aux 4 saveurs

Dans les cas des enfant, c’est difficile pour eux de dire ce qu’ils n’aiment pas ! Ils ne connaissent surement pas les 4 saveurs ! J’ai eut la chance de faire découvrir ces 4 saveurs à des enfants de maternelle pendant mon BTS. Durant la semaine du gout, nous nous sommes déplacé dans des écoles pour faire découvrir les 4 saveurs aux enfants. C’était un très bon moment et les enfants on été adorables.

Les exercices étaient simples, leur faire découvrir le sucré, le salé, l’amer et l’acide. Pour cela nous avons préparé des tartine de pain blanc et de beurre.
Pour faire découvrir le sucré nous avons mis du sucre sur le beurre, les enfants ont mis un mot sur cette saveur qu’ils connaissent déjà.
Pour faire découvrir le salé nous avons mis du sel sur le beurre
Pour faire découvrir l’amertume nous avons mis du cacao cru sur le beurre ! Alors là grosse surprise pour eux, ils s’attendaient à trouver un bon gout sucré comme leur cacao pour le petit déjeuner et non, perdu !
Pour l’acidité il est mieux de tremper le pain dans un peu de vinaigre ou de jus de citron mais attention que très très peu, il ne faut pas dégouter les enfants ! C’est aussi une bonne occasion de leur parler de la salive.

 

Acquérir la confiance de la personne qui dit « je n’aime pas »

J’ai eut la bonne surprise de faire aimer de plus en plus facilement des aliments que mon copain n’aime pas. Comme je l’ai dit plus haut, il s’est rendu compte que le caramel et les endives c’est bon ! Du coup, maintenant que je lui propose quelque chose qu’il n’aime pas, il se remet en cause en disant que cette fois ci il va surement aimer.

« Je n’aime pas » à cause d’un mauvais souvenir

Souvent chez le adultes, on pense ne pas aimer certains aliments car on en a un mauvais souvenir. Mais ce mauvais souvenir n’est surement plus d’actualité. Par exemple, pendant longtemps je n’aimais pas les épinards ! Mais si j’aime les épinards, mais pas les épinards de la cantine, avec de la mauvaise béchamel !
Par contre de bons épinards frais, bien cuisinés c’est super bon ! tout comme les épinards en salade, c’est super bon.

Voici les conclusions de ma petite expérience de couple et des « je n’aime pas », tu as surement toi aussi des astuces à partager pour faire aimer certains aliments tout en douceur à ta famille. Alors je serai contente de te lire dans les commentaires

 

Laisser un commentaire